Théâtre MAI (Montréal, Arts Interculturels)
3680, rue Jeanne-Mance, Montréal (Québec)
Date : Samedi 12 octobre 2013
Horaire : Le public est convié dès 19 h, le spectacle commence à 20 h 30.
Prix d’entrée : 23 $
Billetterie

Le MAI offre un espace pour l’expérimentation des nouvelles pratiques artistiques interculturelles, axé sur l’échange entre des individus ou des groupes ayant leur propre identité. En art, cette démarche exige de placer la notion de dialogue au centre de toute intervention et de développer les formes de ce métissage. Dans cette optique, le MAI contribue au développement des pratiques artistiques interculturelles professionnelles.

Avec la participation de Jorge Carrigan (écrivain, dramaturge, conteur et poète), Yoel Díaz (pianiste jazz), Julio Hong (chorégraphe et danseur contemporain) ainsi que les artistes de l’exposition CUBA ET MOI : Elías Acosta (peintre), Rafael Cáceres (peintre graveur), Osvaldo González (peintre), Néstor Parets (photographe).

Présence de tous les membres de la délégation cubaine.

Nous pouvons définir la « peña culturelle cubaine » comme étant une rencontre où les artistes présentent au public leurs créations. Le concept comporte toujours un échange artiste-public où l’œuvre est un prétexte à obtenir le dialogue tout en faisant connaître la démarche du créateur (arts plastiques, musique, théâtre, poésie ou littérature), ses intérêts, ses inquiétudes, sa formation (qu’elle soit autodidacte ou académique) et même ses projets. Dans cet espace, le créateur est une entité qui déploie d’une manière pratique et théorique toute l’information pour se faire valoir devant le public avide de connaître son œuvre

Julio Hong — La création de mouvements extra-ordinaires en passant au travers de l’expérience de vie quotidienne ordinaire exprime bien la vision artistique de ce chorégraphe de talent. En constante recherche, il fusionne différents types de danse tout en épurant et raffinant ses chorégraphies. Le résultat est bien sûr esthétique, mais aussi très original. Dans un esprit de respect mutuel et de compréhension, Julio souhaite créer un art accessible à tous sans égard pour la religion, la race, le sexe, la génération ou la condition.

http://youtu.be/5Dkq1cy134M



Yoel Díaz « ... Je dirais aussi que le mélange de ma culture d’origine et de ma vie à Montréal donne à ma musique sa spécificité. J’ai fait des rencontres ici, j’y ai évolué, je m’y suis amélioré, j’y ai précisé mon style et l’approche de mes compositions. J’y ai réalisé, par exemple que l’harmonie, n’est pas un concept absolu sur le plan théorique. Je préfère ainsi me laisser aller avec ce que j’entends en moi. Je n’aime pas les formules, je considère qu’il est important de dire quelque chose si je m’exécute en solo. »

http://youtu.be/356YS5f7eUo

Jorge Carrigan « ... Les motivations pour écrire un roman nous viennent habituellement de plusieurs endroits à la fois, même si ensuite on brandit un lieu que l’on exhibe comme étant LE moment d’inspiration, LE bain de lumière offert par le Dieu des écrivains. La méthode, s’il en est une pour celui qui écrit, est de choisir un concept, quelque chose qu’on aimerait dire ou questionner pour de futurs lecteurs. Ceci pourrait être qualifié de motivation, mais il n’y a pas encore une ligne d’écrite. Alors, il faut provoquer une autre motivation pour que le roman germe; c’est alors que je dois inventer une histoire qui illustrera le concept qui sera le noyau du roman. »

http://youtu.be/5dVKfQj804Y